Situation actuelle des bibliothèques

- Classes surchargées : 50 à 90 élèves par classe.
- Enseignants souvent de bonne volonté mais parfois peu formés et peu rémunérés (ils commencent pour la plupart comme volontaires et reçoivent un peu plus de 100 euros par mois).
- Beaucoup de chantiers de constructions d’écoles mais il existe encore des classes dites « abris » en terre battue ; mobilier scolaire insuffisant parfois.

- Peu de matériel pédagogique.
- Enseignement donné théoriquement en français…. qui n’est pas la langue maternelle de l’enfant (Wolof, Diola,… ).

- Stress en dernière année primaire car l’accès au secondaire est soumis à un concours (taux de réussite trop faible) et abandon de beaucoup de jeunes filles.

- Châtiments corporels encore régulièrement appliqués, même si interdits.
- Peu de livres scolaires (1 pour 3 élèves) et donc impossibilité de les ramener à la maison
- Bibliothèques soit inexistantes, soit trop peu utilisées (trop peu de livres, livres mal entretenus, pas de système de gestion de bibliothèque, envoi de livres inadaptés par certaines associations, pas de meubles de rangement, trop peu de disponibilité du maître affecté á la bibliothèque, peu ou pas de formation).
- Beaucoup de poussière (fenêtres percées avec volets entrouverts fixes) et peu ou pas de matériel de nettoyage.
- Dégâts des eaux dues aux fortes pluies d’hivernage et toits souvent peu étanches
- Termites friandes de papier.
- Utilisation lourde de grands registres ne facilitant pas le travail des responsables des bibliothèques, le cas échéant. Fourniture par l’Association de fichiers et des fiches, plus initiation à la gestion de la bibliothèque
- Stress lié au danger des mines anti-personnelles

kabroussecollege