Ô PRISON !
Ton nom fait peur à l’humanité Certains n’ont pas le courage de te citerTu froisses la vie humaine Tu noircis les pages de la vie,Ton nom est marqué négativement.
Ô PRISON !
Dans la souffrance de prisonniersDans les larmes de victimesDans les cœurs qui peinentDans les corps de condamnés, Ton nom est marqué négativement.
Ô PRISON !
Dans les plaintes déposéesDans les plaidoiries soutenuesDans les décisions prisesDans les peines données, Ton nom est marqué négativement.
Ô PRISON !
Dans les yeux d’un innocentDans les fausses accusationsDans les jugements subjectifs Dans les mandats de dépôt arbitraires, Ton nom est marqué négativement.
Ô PRISON !
Entre quatre murs de la prisonAu seuil des cellulesDans la triste solitude carcéraleDans la routine du milieu, Ton nom est marqué négativement
Ô PRISON !
Sur les chemins déployésSur les places qui débordentDans les pages de journaux Dans les oreilles branchées, Ton nom est marqué négativement.
Ô PRISON !
Combien de foyers as-tu brisé ?Combien de couples as-tu désunis ?Combien de progénitures as-tu disloquées ?Combien d’emplois as-tu fait perdre ? Ton nom est marqué négativement.
Ô PRISON !
Ayant murement cogité, regarder de prèsTu es et tu restes un mythe, indescriptible…Qui es-tu ? D’où viens-tu ? Que veux-tu ?Sois maudit à jamais et maudit soit Celui qui a pensé à ta création.
Ô PRISON !
Même si tu es négativement notée et vomie de tousSerais-tu formatrice et redresseuse implacable ?Même si tu es un mythe, indescriptible…Tu restes donc ce terroriste que notre société croit nécessaire ?.......................................Et pourtant derrière chaque détenu,il y a une âme brisée, brisée par la hontebrisée par l’injustice, brisée par la véritéEstime brisée, avenir brisé, espoir brisé...Quand apprendrons nous à partager nos vérité, notre vécu, notre ressenti entre offenseur et victimeAfin que le pardon mutuel transforme nos rancœur en amour.
Que la justice restauratrice remplace la justice punitive.